Combustible pour poêle à pétrole

Combustible pour poêle à pétrole

Les poêles à pétrole sont choisis par de nombreux ménages comme chauffage d’appoint. Ce type d’appareil de chauffage mobile est en effet utilisé pour réchauffer pendant une durée limitée une pièce et ne peut remplacer un chauffage central du fait de ses performances et de son rendement énergétique faible. Pour fonctionner, ce type de foyer a besoin d’un combustible liquide appelé CLAM (Combustible liquide pour appareil de chauffage mobile). Le choix du combustible ne se fait pas au hasard.

D’où proviennent les combustibles de poêles à pétrole ?

Les combustibles de poêles à pétrole sont des hydrocarbures dérivés du pétrole. Ils sont donc inflammables au même titre que le pétrole et les différents carburants. Toutefois, ce combustible liquide doit subir un traitement spécial afin que sa combustion ne soit pas nocive pour la santé. Le traitement consiste alors à limiter les émissions de gaz dans le foyer. Il existe aussi des CLAM de synthèse qui contiennent du biocarburant.

La législation sur les CLAM

Il faut savoir que les combustibles pour poêles à pétrole sont réglementés en France. La loi stipule que la teneur aromatique d’un CLAM ne doit pas dépasser 1 %. Le combustible doit donc avoir subi une désaromatisation qui consiste à éliminer des composants odorants à la combustion comme la paraffine, le benzène ou encore le souffre.

Lire aussi : Conseils d’utilisation pour les poêles à bois

Quels sont les meilleurs CLAM ?

En général, un combustible de poêle à pétrole conforme à législation n’est pas dangereux pour la santé. En revanche, si vous souhaitez limiter le plus possible l’émission de gaz odorant par votre poêle, privilégiez les combustibles qui présentent les plus basses teneurs aromatiques. Les CLAM de synthèse, aussi appelés combustibles verts, sont ceux qui présentent les plus faibles taux aromatiques. Ce taux peut atteindre 0,1 %. Toutefois, ce type de combustible coûte plus cher que ceux qui sont d’origine organique.